English Harbour 10

>

de la douceur…

 

Ce rhum nous vient de l »île d’Antigua, également connue en français sous le nom d’Antigue, une petite île des Caraïbes plus connu des touristes fortunés que des amateurs de rhum. Nous nous intéresserons aujourd’hui à leur rhum de 10 ans, qui est -c’est toujours aussi rare pour être signalé- le vrai âge.

 

prix : 75€ pour 70cl et un classique 40°

âge : un vrai 10 ans d’âge , et même plus puisque c’est l’âge minimum de cet assemblage (il y aurait même du 25 ans dedans). Vieilli dans des fûts de whisky et de Bourbon (des ex fûts de Jack Daniels)

 

La mélasse utilisée pour l’élaboration des rhums English Harbour provient en grande partie de Dominique Républicaine et du Guyana, une mélasse réputée pour son haut pourcentage de sucre : le résultat est un rhum très doux et fin. Il est aussi à noter qu’avant le processus de vieillissement des copeaux de chêne sont ajoutés au fond des fûts, pour donner au rhum une coloration et des arômes naturelles. Passons maintenant à la dégustation…

 

Le rhum présente une couleur cuivré assez sombre, et ses jambes, assez épaisses et lourdes, laissent deviner un rhum huileux et assez gourmand. Une belle entrée en matière qui donne d’emblée l’envie d’y plonger le nez.

Le nez justement est très doux et léger. Il se dégage une douce odeur de sucre brun caramélisé et de vanille qui vous réconforte, tout en finesse et sans heurt. Le boisé est tout aussi doux, léger comme l’air et fumé mais en très petites doses ; puis une note fruité fait son apparition avec la part belle aux agrumes (oranges, citron). Un léger temps de repos laisse apparaitre des effluves d’épices (girofle).

L’attaque en bouche est douce et moelleuse, toujours tout en finesse, c’est propre à tout point de vue.
Toujours ce boisé (légèrement fumé) qui donne de la tenue à l’ensemble, mélangé aux épices (de la cannelle surtout). Un petit côté café qui est loin d’être désagréable, et toujours la note d’agrume pour le fruité.

Le final est relativement court, encore un peut plus orienté vers le boisé et les épices ce qui rend l’ensemble moins fin et plus rugueux. Une certaine amertume apparait sur la fin, suivi par une note poivrée au bout de la langue.

Un rhum qui commence tout en finesse, aux arômes si léger qu’il semble fonctionner par voiles successifs, montrant ses attributs petit à petit. La bouche et le final changent radicalement en proposant une face plus brute. Certains préféreront la version 5 ans d’âge et sa jeunesse, d’autres comme moi fonderont devant un verre de English Harbour 25 ans (1981), si doux et raffiné. La finesse, c’est vraiment ce qui caractérise les rhums de la gamme, et le 1981 est peut être le rhum le plus doux que je n’ai jamais gouté (sucre particulier?)

Les différents rhums de la gamme se complète très bien et chacun y trouvera son compte, mais ce 10 ans peut paraitre décevant quand même, et son prix reste assez élevé (75€). Quand on pense qu’une bouteille d’El Dorado 15 ans ne coute ‘que’ 50€, on peut vite déchanter 😉 Note: 74

 

pour vous (et m’y) retrouver, concernant les notes:
90 et + : rhum exceptionnel et unique, c’est le must du must
entre 85 et 89 : rhum très recommandé, avec ce petit quelque chose qui fait la différence
entre 80 et 84 : rhum recommandable
75-79 POINTS : au-dessus de la moyenne
70-74 POINTS : dans la moyenne basse
moins de 70 : pas très bon

 

Comments
2 Responses to “English Harbour 10”
  1. Nice review…have you managed to try the English Harbour 1981 25 year old as yet?

    0
    • cyril dit :

      Hi Lance, thanks.
      yes i have a bottle of English Harbour 1981 i have savored a few times, and its so smooth, soft and pleasant. The smoothest rum i ever tried i think. Usually i always look for a kind of duo of smooth and ‘harsh’ , but i had a nice time with this one, kindly from a to z

      0
Leave A Comment