Savanna lontans

>

Direction La Réunion avec la très prolifique distillerie Savanna et une session sous le signe du rhum blanc et de leurs Grands Arômes… Pour le côté technique et production du Grand Arôme, nous vous renvoyons sur cette page, et pour le HERR ce sera par ici ; pour le reste, ça se passe ci-dessous. Bonne lecture…

 

 

 

Varangue Grand Arôme / 40°

Une marque de grande distribution qui proposait des rhums de chez Savanna (généralement mentionné sur l’étiquette) ; il existe un rhum agricole sous la même marque, plusieurs vieux (5, 10 ans titrant 49°), des punchs et même du sirop de canne.

L’occasion ici de voir une quelconque similitude avec le Lontan blanc classique. A noter que la marque appartient au groupe SOGIM, racheté en 2012 par La Martiniquaise. Par conséquent, et à partir de cette date, il y de fortes chances que les rhums proviennent d’une autre distillerie (Rivière du Mat?). Historiquement pour Savanna, la marque Varangue a remplacé la marque « LACAZE » qui elle aussi proposé du vrac vendu par Savanna.



Robe assez grasse, nombreuses jambes dessinant des barreaux sur les parois.
Au nez, le rhum est gourmand et sucré en plus d’être concentré comme tout bon Grand Arôme qui se respecte. Le fruit est excessivement mature, depuis longtemps tombé au sol et en  phase de décomposition ; on imagine assez facilement des agrumes et de l’ananas éventré dont le suc coule sur le sol et dont les chairs exultent des parfums gonflés et acides. Une très belle expérience pour qui apprécie le style. L’ananas est assez sur-présent, éclipse sans mal les notes plus saumâtres d’olive au profit d’un sucré acide, finement épicé et poivré. Très beau nez.

En bouche, l’attaque est huileuse, mielleuse et chaleureuse, et on retrouve cet ananas toujours au top de sa forme, des notes végétales qui sortent de l’ombre, sur la saumure et les épices, la canne et des herbes fraîches (et rafraichissantes). Ça monte en puissance et ça reste très agréable, l’ananas marquant la bouche, suivi d’épices pimentées bientôt rattrapées par des notes fermentaires lourdes (artichaut) qui resteront. La fin de bouche est moyennement longue et persistera sur le végétale survolté avec un arrière-goût d’ananas.

Un nez d’ananas hyper séduisant sur un profil sucré acidulé bien équilibré, et une bouche concentrée qui manque d’un poil de répondant. Moins équilibré et bien foutu que le Lontan classique, mais tout de même très sympa et très aromatique pour son 40°. Vive le Grand Arôme. Note: 81

 

 


 

 

Savanna Grand Arome Lontan / 40°

Une fermentation à l’ancienne  pour un rhum à ranger aux côté des High Esters : un terme anglophone plus séduisant que notre Grand Arôme à l’image (encore trop) peu qualitative et pourtant tellement intéressante. A ranger au côté des blancs jamaïcains funky et autres ovnis.

 

Robe grasse et incolore, larges jambes.
Le nez est riche et concentré ; c’est très agréable d’entrée, rond (velouté) et séduisant sur les fleurs, frais sur le mentholé, les agrumes, l’amande. Les épices soutiennent très joliment l’ensemble (gingembre, poivre, muscade) et les olives apparaissent sans trop en faire. Tout se mélange dans une belle harmonie, sur une canne fermentée (lourde) et gourmande, pour un blanc qui fait rêver, très flatteur et qui frôle les bords de mer et ses hauteurs minérales. On a envie de croquer dedans tellement c’est moelleux. Avec le repos, ce blanc devient plus opulent sur des notes végétales (légumes) et même de fruits (exotiques:banane, ananas). Une eau-de-vie de canne très fraîche.

En bouche, ce Lontan est une nouvelle fois très rond et très doux, sur une olive exotique, une mer d’huile léchée par un soleil entreprenant qui déchiquète un fruité généreux ; sur la canne fraîche, les épices, le menthol. Entre fruité et végétal, toujours frais et crémeux en bouche, délicat au palais et sucré. La fin de bouche est plutôt longue et savoureuse, toujours dans un très bel équilibre, très juste. Manquerait juste plus de puissance pour y voir plus loin.

 

Un blanc riche et élégant, gourmand et unique, d’une très belle justesse ; et le tout à 40° s’il vous plait. Un passage obligatoire pour les amateurs de high esters, de jamaïcains, un palliatif au Clairin, un très bon blanc, tout simplement. Note: 85

 

 


 

 

Savanna Lontan LMDW / 57°

une édition sortie à l’occasion du 60ème anniversaire de LMDW, et l’occasion unique de découvrir un Lontan blanc au degré naturel. De quoi donner des frissons aux amateurs du genre. On parle ici de 15 jours de fermentation. 1000 bouteilles ont été produites en bouteilles de 70cl.

 

Robe cristalline et grasse ; beau spectacle que de voir se dessiner ses nombreuses larmes et jambes qui impressionnent par leur nombre et leur nonchalance.
Au nez, le fort degré magnifie le Lontan, lui dévoilant un côté exotique excessif et très gourmand, sur la banane et le melon, très doucereux et séduisant (entêtant même avec son bouquet floral), éclipsant les olives de la version classique. L’iode et l’air marin caressent nos fruits exotiques et les subliment littéralement dans un superbe nez, tout en rondeur et onctuosité, et d’une fraîcheur! La canne est fière et gourmande, mature et magnifiée ; les épices ensoleillées (curry, curcuma) participent grandement à une ambiance survoltée, chaude et humide. C’est simple, ce nez à tout pour plaire: du fruité, du végétal, des épices et un côté minéral unique et jouissif.

En bouche, l’attaque est huileuse et riche, devient même grasse et vous inonde le palais d’arômes chauds, vous caresse de ses notes sucrés et fraîches à la fois. Un melting pot de saveurs allant du fruit gorgé de sucre au menthol/anis en passant par des épices amoureuses et poivrées, dans une justesse ahurissante et toujours soutenue par le meilleur de la canne. Les notes minérales subliment ici encore l’ensemble, et tout ce sel donne une complexité et une richesse sans pareil. Un blanc jouissif, très charnel et d’une fraîcheur renversante, avec une finale sans fin, toujours fraîche, minérale et fruitée, jusqu’à la lie…

 

Ce Lontan est simplement magnifique, et le proposait à 57° est une idée de génie. Il vous fait très rapidement oublier la version classique et s’impose comme un des meilleurs rhums blancs du marché, agricole compris, onctueux, riche et jouissif en bouche, et tellement (déjà) complexe. Note: 92

 

 


 

 

Savanna HERR / 57°

Vous vous souvenez du HERR 10 ans ? moi oui…. Savanna nous propose ici sa genèse: un HERR blanc qui sera resté en cuve pendant 11 ans. Il aura perdu de ce long repos pas mal de congénères, l’excluant même de la famille Grand Arôme;

 

La robe est grasse, toujours surmontée d’un disque épais et de multitudes de jambes, gourmandes. Sur la paume de la main, les odeurs exotiques commencent à jurer (ananas).
Au nez, on a un rhum blanc très funky (et très riche) qui nous rappelle sans trop de surprise le HERR vieux découvert l’année passée, avec un ananas et des notes fruitées-acides ultra-présentes. C’est simple, à l’aveugle vous jurerez à un carpaccio d’ananas. Ajoutez-y une touche de parfum et vous obtenez un blanc qui se fait séduisant, très exotique, frais et floral. Avec le repos apparaissent d’autres fruits acides, rouges cette fois, notamment de fraise pour un moment atypique et unique, ambiance bord de plage (salin). Les amateurs du HERR vieux apprécieront, les autres sans doute beaucoup moins, vu la concentration de la bête. On tourne beaucoup autour de la même palette aromatique, même si le repos annoncera des notes plus végétales (légume, vapeur, canne opulente et macérée).

En bouche, l’attaque est huileuse et douce, même si ultra-concentré (et toujours funky) : très acidulée-sucrée et ultra-fraîche. Un ovni ? et pas qu’un peu ! le spectre sucré l’emporte et évite sans doute de tomber dans l’excès de notes salines et acides. Là, c’est plutôt un mélange de fruits secs sucrés, avec bien sûr son lot d’ananas confit, et une menthe fraîche ; tellement fraîche qu’elle concentre la bouche dans une explosion de saveurs, iodées. Très beau rendu pour un blanc hyper concentré, au bon souvenir du HERR vieux mais plus facile d’accès (même si toujours excentrique). La fin de bouche est longue et imprégnante, au bon souvenir de l’ananas, fruitée et très fraîche, acidulée.

Un blanc très agréable, pour peu que vous aimiez l’ananas et ce profil bonbon acidulé. Très concentré aussi, mais au final très agréable. Note: 86

 

 

 

 

 

90 et + : rhum exceptionnel et unique, c’est le must du must
entre 85 et 89 : rhum très recommandé, avec ce petit quelque chose qui fait la différence
entre 80 et 84 : rhum recommandable
75-79 POINTS : au-dessus de la moyenne
70-74 POINTS : dans la moyenne basse
moins de 70 : pas très bon
Comments
2 Responses to “Savanna lontans”
  1. Pascal dit :

    Ce post tombe à point nommé, au moment où je commence à m’intéresser à cette marque dynamique mariant le traditionnel (…), le contemporain et qui joue au petit chimiste (pour son côté recherche et non artificiel).
    Ton article me conforte dans ma curiosité, j’ai juste une question, le Herr dans cette version blanc et vieux semblent être très particuliers, faut-il mieux passer par une dégustation (sample) avant d’investir dans ces bouteilles ? Je précise que j’affectionne les rhums à haut taux d’ester.
    J’en profite pour te remercier pour ton site très pro, qui m’apporte à chaque article un eclairge et une vision que mon palet ne parvient pas à approcher.

    5
    • cyril dit :

      Hello Pascal
      pour le HERR la dégustation me semble (personnellement) indispensable, surtout le vieux qui est assez particulier et pourra même choquer à l’occasion. Un sample fera bien l’affaire avant d’aller plus loin 😉 sinon il y a l’intense affiné en fût de HERR (un des derniers trucs sortis chez Savanna) qui est excellent lui aussi. Au plaisir, et merci

      0
Leave A Comment